Fill 1 Created with Sketch. Retour au blog
Votre installation | 07 septembre 2020

Une cheminée ou un poêle en appartement ? Des solutions existent !

Vous rêvez de pouvoir passer des soirées au coin du feu, mais vous habitez en appartement. Cela n’est pas totalement incompatible ! Nous vous expliquons les aspects légaux et techniques pour installer un poêle ou une cheminée dans votre appartement. 

 

Une cheminée ou un poêle en appartement a plusieurs avantages. Véritable plus en matière d’esthétique, ils apportent un vrai cachet à votre décoration tout en valorisant votre bien immobilier.

De plus, ce sont de véritables systèmes de chauffage d’appoint.  Ils seront utiles pour augmenter la température lorsque le chauffage collectif n’est pas suffisant. Vous serez aussi content de les trouver lorsque le chauffage collectif a été éteint un peu trop tôt. Idem s’il tarde à être allumé et que les températures sont fraîches au dehors.

 

Cheminée ou poêle en appartement : disposer d’un conduit d’évacuation

Les poêles et inserts, qu’ils fonctionnent au bois (bûches ou pellets) ou au gaz (poêle à gaz ou cheminée gaz), exigent le raccordement à un conduit d’évacuation.

 

La cheminée doit disposer de son propre conduit

Il est possible de mettre une cheminée ou un poêle en appartement à condition qu’il y ait un conduit de cheminée existant non-utilisé ou que vous puissiez en installer un.  En effet, il est interdit de raccorder plusieurs foyers sur un même conduit. Qui plus est, si le conduit est trop ancien, il sera peut-être nécessaire de le tuber avec un conduit en inox pour assurer son étanchéité.

 

Aucun conduit existant : la pose en ventouse

Que faire si aucun conduit n’est existant et disponible? Plutôt que d’en créer un vertical qui va requérir plus de travaux, il est possible d’opter pour une pose en ventouse . Cette dernière sera moins coûteuse. L’évacuation se fera alors par une façade de l’appartement à travers le mur.

Il faudra alors respecter des critères de distance bien précis (par rapport aux ouvertures, au sol, aux angles rentrants, au toit, ou encore aux balcons) pour éviter les refoulements de fumées dans l’immeuble et choisir un poêle étanche.

 

Aucun conduit ne peut être installé : cheminée à l’éthanol, à la vapeur d’eau ou électrique.

S’il n’est pas possible de disposer d’un conduit, vous devrez vous tourner vers l’une de ces solutions.

Si vous ne recherchez qu’un effet visuel et pas de chaleur, regardez du côté des cheminées à vapeur d’eau. Leur principe de fonctionnement est simple : elles diffusent de très fines fumées de vapeur d’eau en les éclairant avec des leds. Sur les modèles haut de gamme, l’effet peut être assez réaliste.

Si vous recherchez un mode de chauffage d’appoint, des cheminées électriques pourraient avoir votre préférence. Elles sont disposent d’un élément visuel qui imite (plus ou moins bien) les flammes. Vous avez le choix de les faire fonctionner en mode visuel uniquement ou en mode chauffant et visuel. Si elles sont de véritables chauffages d’appoint, elles fonctionnent à l’électricité et ont une consommation assez élevée. En outre, il s’agit d’une « fausse cheminée » dans la mesure où les flammes ne sont pas naturelles.

Enfin, la cheminée à l’éthanol aura l’avantage de vous proposer de vraies flammes. En revanche, son pouvoir chauffant est limité et le coût du combustible (que vous devrez stocker) est assez élevé. Elle présente quelques risques liés à la manipulation de l’éthanol et aux émanations de gaz de combustion potentiellement toxiques (qui sont évacués dans l’air ambiant de votre domicile). Pour cette dernière raison, son utilisation est légalement, limitée à 3 heures par jour maximum.

 

Cheminée ou poêle en appartement : ce que dit la loi

Aucun texte de loi n’interdit d’avoir une cheminée ou un poêle au sein d’un appartement.  En revanche il est nécessaire d’obtenir l’accord de la copropriété.

 

Vérifiez les restrictions éventuelles dans le règlement de copropriété

Commencez par vérifier que le règlement de copropriété de l’immeuble ne prévoir pas de restriction particulière concernant l’installation d’un poêle ou d’une cheminée ou le type de combustible utilisé (le bois peut être proscrit).

Si vous êtes locataire, commencez par demander l’autorisation à votre propriétaire, qui pourra vous fournir ce document et lancer les démarches éventuelles auprès de la copropriété.

 

Installation d’un conduit d’évacuation : accord nécessaire au préalable

Si aucun conduit d’évacuation n’est disponible et que vous souhaitez en ajouter un sur le toit ou en façade, il sera nécessaire d’obtenir l’accord de la copropriété. Sachez que les conduits d’évacuation font partie des parties communes.  Le dégagement des fumées pourrait engendrer des nuisances pour les voisins des étages supérieurs et changer l’aspect esthétique du bâtiment, la copropriété a donc son mot à dire.

 

Foyer ouvert à Paris et île de France : uniquement en chauffage d’appoint

Les feux de cheminées à foyer ouvert ont été temporairement interdits à Paris et dans certaines communes d’île de France en 2015, pour lutter contre la pollution aux particules fines. Si le législateur a assoupli la loi  par la suite, il subsiste une contrainte principale :  votre mode de chauffage principal ne doit pas être une cheminée à foyer ouvert.

 

En appartement comme en maison : respectez les règles en matière de ramonage et d’installation

Vous devrez procéder à un ramonage du conduit deux fois par an si vous optez par une cheminée ou un poêle fonctionnant au bois (bûches ou pellets). Si vous optez pour un appareil fonctionnant au gaz naturel, un unique ramonage annuel est nécessaire, voire aucun si  vous optez pour une pose en ventouse  (à l’exception de  l’Alsace-Moselle où le RSD impose le ramonage annuel  de tout conduit gaz).

De plus, si vous souhaitez installer une cheminée à foyer ouvert, sachez qu’elle est incompatible avec des systèmes de VMC ou de hottes aspirantes qui pourraient créer des dépressions d’air empêchant un bon tirage.

 

La cheminée ou le poêle à gaz : un vrai foyer, adaptée aux appartements

Vous pouvez disposer d’un conduit d’évacuation et que votre immeuble est raccordé au réseau de distribution de gaz naturel? Les cheminées ou les poêles gaz vont vous séduire !

 

Avec le gaz, ne stockez pas de bois

Le plus gros avantage de ce type d’appareil est d’être automatiquement alimenté en gaz naturel.  Cela vous dispense de devoir stocker du bois ou des granulés ! C’est un vrai plus si vous ne disposez pas d’un ascenseur ou encore si vous habitez dans un logement de petite surface.

 

Une vraie flamme et un fonctionnement silencieux

Les poêles à granulés ont pour principal défaut leur bruit de fonctionnement et l’aspect peu naturel de leurs flammes, très verticales et rapides. Avec un insert ou un poêle gaz vous disposez de flammes naturelles, agréables à regarder, et d’un fonctionnement silencieux.

 

Réglage de la température et démarrage instantané

Contrairement aux inserts et poêles à bois, vous pouvez régler précisément la température des appareils à gaz. En effet, elle se fait au degré près grâce à leur thermostat. De fait, ils sont donc un chauffage d’appoint idéal !

De plus, ils s’allument instantanément d’un clic sur la télécommande ou de votre tablette / smartphone. Ainsi, vous pouvez profiter de votre foyer sans attendre. Vous pouvez aussi régler facilement la température ou encore la hauteur des flammes.

 

Pas de nettoyage et un entretien réduit

La cheminée ou le poêle gaz ne produit ni fumée, ni suie, ni cendre. Cela vous exempte du ramassage des cendres ou du nettoyage du vitrage (qui reste toujours propre).

Moins de temps à nettoyer et plus de temps pour vous, c’est ça le vrai confort !

 

Étudiez votre projet avec un professionnel

Prenez conseil auprès d’un professionnel pour étudier votre projet! Il vous renseignera sur les possibilités d’installation d’une cheminée ou d’un poêle gaz au sein de votre appartement.

Etude personnalisée poêle ou insert gaz