Fill 1 Created with Sketch. Retour au blog
Choisir la flamme gaz | 07 février 2020

Prix d’une cheminée gaz et de son installation

Quel budget prévoir pour l’installation d’une cheminée à gaz ?

Le budget pour une cheminée gaz tient compte de deux aspects : le prix de l’insert en lui-même et sa pose, incluant le raccordement au gaz.

Il faudra compter en moyenne un budget total de 4000 à 8000 € tout compris, dépendant de la puissance et de la gamme d’appareil sélectionné ainsi que de la complexité de l’installation.

 

Prix de l’insert gaz

En termes de tarifs à l’achat, les appareils à gaz présentent des tarifs hors taxe similaires, à gamme équivalentes, avec les modèles à granulés.

Il faut compter en moyenne de 2500 à 6000 euros TTC selon la puissance et la taille de l’insert. Bien évidemment, un insert double-face XXL n’aura pas le même tarif qu’un insert frontal de faibles dimensions !

Voici des fourchettes de prix constatés sur le marché, en fonction des types de foyers :

  • Inserts gaz frontaux : entre 2000 et 5000€
  • Insert gaz d’angle : entre 2500 et 5500€
  • Inserts gaz trois faces : entre 2500 et 7000€
  • Insert gaz double-face / traversant : de 3 000€ à 8 000€
  • Foyer ouvert : de 3000 à 8000€

Il existe bien évidemment des modèles designs bien plus exclusifs (dimensions hors normes, design complexes…) avec des tarifs plus élevés.

 

Crédit d’impôt et TVA : une différence avec le bois qui s’amenuise

Par le passé, les inserts à bois ou granulés bénéficiaient d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique qui les rendait bien plus attractifs à l’achat que les inserts gaz qui n’en bénéficient pas.

Depuis 1er janvier 2020, le CITE à 30% a disparu au profit d’une prime forfaitaire pour les ménages modestes et d’un crédit d’impôt forfaitaire pour les autres ménages. Pour ces derniers, le montant de ce crédit forfaitaire est désormais de 600€.

Pour ce qui est de la TVA, si les appareils au bois bénéficient d’un taux à 5.5% (dit « TVA écologique »), les appareils de gaz installés dans le cadre d’une rénovation (maison de plus de 2 ans) bénéficient d’une TVA intermédiaire à 10%.

Ainsi, la différence de prix liée aux crédits d’impôts et le montant des taxes entre les deux types d’énergie a tendance à se réduire très fortement.

 

Prix de l’installation d’une cheminée gaz

L’installation comprend plusieurs aspects :

  • L’encastrement de l’insert (habillage)
  • Le tubage du conduit
  • Le raccordement (gaz et conduit d’évacuation).

Le prix de pose d’un insert va donc dépendre du type d’habillage souhaité ainsi que de l’existence ou non d’un conduit d’évacuation.

Si un conduit est existant, compter entre 1500 et 4000€ en fonction du type d’habillage choisi (qui peut nécessiter des matières premières plus chères et plus de main d’œuvre).

S’il n’y a pas de conduit, il faudra ajouter un surcoût allant de 500 à 2 000€, en fonction de la complexité de la mise en place du conduit.

 

N’oubliez pas le certificat de conformité

Pour une mise en conformité avec la réglementation gaz ainsi que pour votre assurance habitation, la totalité de l’installation doit être vérifiée.  Cela inclut la connexion de votre insert gaz à la ligne gaz : son raccordement ainsi que l’évacuation des produits de combustion (via le conduit).

Vous devrez donc exiger de la part de votre installateur un certificat de conformité qui indique l’ensemble des éléments liés à votre installation (ligne Gaz, robinet et équipement installé). Ce certificat de conformité est obligatoire est nécessaire pour toute installation gaz.

Le certificat est acheté par le professionnel entre 30 et 150€ et vous est ensuite refacturé, il est nominatif et vous devez en demander une copie avec votre réception de chantier.

Ce certificat est essentiel pour assurer le bon fonctionnement et la sécurisation de votre installation. Il permet aussi la traçabilité des interventions.  C’est un gage de sécurité et de professionnalisme qui vous protège en cas de litige.

 

 

Coût à l’usage d’une cheminée gaz : halte aux idées reçues !

Contrairement aux idées reçues, un insert gaz ne coûte pas forcément plus cher à l’usage qu’un appareil fonctionnant au bois.

Le prix du bois va différer selon que l’on utilise des granulés ou des bûches, selon la qualité du bois acheté (groupe 1, 2 ou 3)  et selon votre facilité à accéder à du bois de chauffage (le coût sera différent si vous disposez d’un terrain avec une forêt que vous pouvez exploiter ou si vous habitez en ville que vous achetez des ballotins de bûches en grande surface car vous ne pouvez pas stocker de grandes quantités).

Si le prix des bûches (en supposant que vous pouvez stocker en quantité) est généralement moins élevé que le gaz, les granulés vendus en sacs de 15Kg propose un coût similaire au gaz pour 1kW/h.

De plus, il ne faut pas uniquement prendre en compte le prix du combustible, mais aussi le coût d’entretien de la cheminée. En effet, une cheminée bois demande 2 ramonages par an contre un seul pour une cheminée gaz.

Si l’on tient compte de ces frais d’entretien annuels et de la consommation de l’insert incluant le coût du KWh de chaque énergie, le gaz est même moins cher dans de nombreux cas, en particulier lorsqu’il est utilisé en comme chauffage d’appoint.

Si vous voulez obtenir une comparaison du bois, du gaz et de l’électricité pour le chauffage de votre domicile, utilisez notre comparateur.

 

Au final : un léger surcoût pour beaucoup plus de confort

Si une cheminée gaz coutera un peu plus cher qu’un modèle bois à l’achat (du fait de la TVA un peu supérieure et d’absence de forfait de crédit d’impôt), la différence de prix à l’achat reste relativement faible et peut être compensée par le coût à l’usage dans le temps.

En face de ce surcoût, il faut avoir en tête les avantages qu’un insert gaz procure en termes de confort :

  • Pas de nettoyage
  • Pas de corvée de bois
  • Un réglage au degré près
  • Un allumage instantané
  • Et par rapport aux cheminées à granulés : de belles flammes et un fonctionnement silencieux.

 

Etude personnalisée poêle ou insert gaz