Fill 1 Created with Sketch. Retour au blog
Conseils | 06 novembre 2020

Remplacer un poêle à bois par un poêle à granulés ou gaz

 

Nombreux sont les français qui envisagent de remplacer leur vieux poêle à bois par un poêle à granulés. Il s’agit pour eux principalement de questions de confort et de performance énergétique. S’il est vrai qu’il est plus pratique, le poêle à granulés n’est pas la solution la plus confortable…

 

Pourquoi remplacer un vieux poêle à bois par un poêle à granulés ?

Le poêle à granulés pour une meilleure performance énergétique par rapport à un vieux poêle à bois

Les fabricants de poêles à bois ont fait de grands progrès en termes de performances, avec des rendements qui dépassent désormais les 75%. Pour autant, ce n’est pas le cas des poêles plus anciens. Ces derniers peuvent présenter des rendements de l’ordre de 40 à 60%. Ils vont donc consommer plus de bois pour générer un même niveau de chaleur. Opter pour un poêle plus récent est donc un bon investissement et le choix d’un poêle à granulés, présentant souvent des rendements encore plus élevés, est intéressant.

Le poêle à granulés : plus adapté dans le cadre d’une rénovation

Si vous rénovez une ancienne maison, il est probable que vous mettiez en place un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou une hotte aspirante pour plus de confort. Ces systèmes de ventilation et aspiration peuvent venir perturber le tirage de votre poêle à bois, en créant une dépression, entraînant au mieux un mauvais tirage, au pire des problèmes de refoulement des fumées à l’intérieur du domicile. Pour cette raison, il nécessaire d’installer un poêle étanche, ayant une entrée d’air comburant venant de l’extérieur du domicile.

De tels poêles étanches sont disponibles avec deux types d’énergie : les granulés de bois et le gaz.

Le poêle à granulés pour plus de confort par rapport au poêle à bois

Dans de nombreux cas, le choix d’un poêle à granulé sera motivé par une recherche de confort. Confort thermique d’une part, car il est possible de régler finement la température (au degré près grâce au thermostat). Confort d’utilisation d’autre part car l’allumage est automatique, qu’il peut être programmé et ne nécessite pas d’être présent pour s’assurer que le poêle puisse fonctionner correctement.

Remplacer un poêle à bois par un granulés :  les inconvénients

Un feu à l’aspect peu naturel

Si vous appréciez de regarder le feu très naturel des bûches, vous allez probablement être déçu par le rendu d’un feu de pellets, avec des flammes très verticales.

Un bruit de fonctionnement

De plus, l’appareil est bien plus bruyant qu’un poêle à bois, en particulier si vous activez la ventilation pour diffuser la chaleur. C’est efficace, mais cela risque de troubler la quiétude de votre salon.

Toujours certaines contraintes du poêle à bois

Si le poêle à granulés (ou pellets) et plus pratique, il ne lève pas toutes les contraintes que vous connaissiez sur votre poêle à bois :

  • Vous avez toujours besoin d’acheter du combustible (pellets de bois) et le stocker
  • Le besoin de remplir le poêle (et de s’assurer de son remplissage en fin de journée, sans quoi il peut s’arrêter en pleine nuit).
  • La nécessité de nettoyer les cendres.
  • Une vitre qui noircit et qu’il faut nettoyer régulièrement.
  • Entretien du poêle: toujours la nécessité de faire deux ramonages par an.

Enfin, notons qu’un poêle à granulés contient plus d’électronique qu’un poêle à bois. Il y a donc un risque de panne plus élevé.

Remplacer un poêle à bois par un poêle gaz : plus pratique et esthétique

Un feu esthétique et le silence de fonctionnement

En choisissant un poêle gaz, vous conserverez la beauté des flammes et le silence de fonctionnement de votre poêle à bois.

Les flammes sont naturelles et silencieuses. Et si vous aimez la vue des bûches dans l’âtre, sachez que les poêles gaz peuvent se doter de très belles bûches en céramique. Ces dernières sont extrêmement réalistes. Certains modèles de poêles gaz proposent aussi des systèmes permettant de simuler le rougeoiement des braises ou encore le crépitement du bois avec des étincelles.

Avec les poêles gaz, vous êtes au plus près de la qualité esthétique d’un poêle à bois, avec beaucoup plus de confort.

S’affranchir des contraintes du bois : plus de confort et plus de temps pour vous !

Grâce aux poêles gaz, vous vous affranchissez des nombreuses contraintes des poêles à bois ou à granulés :

  • Plus besoin d’acheter de bois ou de pellets, plus besoin de le stocker à l’abri de l’humidité.
  • Pas besoin de remplir le poêle ou de surveiller le niveau de combustible (bûches ou granulés pour éviter que le poêle ne s’éteigne)
  • Aucune cendre, donc pas de ramassage des cendres !
  • Pas de fumée, donc pas de suie… Cela veut dire que le vitrage du poêle ne noircit pas et qu’il n’est donc pas nécessaire de le nettoyer.
  • Un seul ramonage par an.

Grâce à tous ces avantages, vous gagnez du temps et de la tranquillité d’esprit !

 

Remplacer un poêle à bois par un poêle gaz : installation et coût

Installation simple

La mise en place d’un poêle gaz n’est pas plus compliquée que l’installation d’un poêle à granulés. Bien entendu, vous devez au préalable disposer du gaz à votre domicile. C’est peut être déjà le cas. D’autres équipements de votre domicile fonctionnent peut être déjà au gaz, comme votre cuisinière ou votre chaudière. Dans ce cas, il suffira de faire tirer la ligne de gaz jusqu’à l’emplacement du poêle. Il s’agit d’une opération simple et parfaitement maîtrisée par les Professionnels du Gaz.

Le poêle à gaz est disponible en version étanche, permettant la pose en ventouse (et donc l’usage en appartement). Les poêles étanches sont aussi compatibles avec les VMC et hottes aspirantes.

Si vous ne disposez pas encore du gaz et que votre domicile peut être desservi par le réseau de distribution, c’est une procédure assez simple.  Découvrez les étapes d’un projet d’installation de cheminée ou d’un poêle gaz.

Si votre domicile ne peut être raccordé au réseau de distribution, vous pouvez toujours opter pour l’installation d’une cuve de propane.

Un coût sensiblement plus élevé à l’achat mais généralement plus faible à l’usage

La différence de coût à l’achat était auparavant fortement favorable aux poêles à granulés. Cependant, les choses changent avec l’instauration du nouveau barème 2020 du CITE (crédit d’impôt transition écologique). L’écart de prix se réduit donc fortement à l’achat.

Pour ce qui est du coût à l’usage, contrairement aux idées reçues, un poêle à gaz fonctionnant au gaz naturel est souvent moins coûteux qu’un poêle à granulés. Utilisez notre comparateur d’énergie pour étudier le coût pour votre logement.