Fill 1 Created with Sketch. Retour au blog
Votre installation | 07 février 2020

L’entretien d’un poêle ou d’une cheminée gaz

Les poêles et cheminées gaz ne réclament pas autant de nettoyage et d’entretien que les modèles fonctionnant au bois. Pour maintenir votre appareil en parfait fonctionnement et répondre aux obligations légales, une seule intervention annuelle est nécessaire.

 

Le nettoyage d’un poêle ou d’une cheminée gaz : quasi-inexistant

Le moins que l’on puisse dire c’est que vous n’allez pas perdre de temps à nettoyer un poêle à gaz ou une cheminée gaz, contrairement au bois qui réclame un nettoyage très fréquent.

 

Pas de ramassage des cendres

La combustion du gaz ne génère aucune cendre, vous n’aurez donc pas à procéder à un ramassage des cendres comme il est d’usage entre deux flambées dans un poêle ou insert à bûches, ou lorsque le cendrier est plein sur un poêle à granulés. Ainsi vous gagnez du temps et évitez de salir votre intérieur.

 

Nettoyage de la vitre de l’insert ou du poêle : juste à l’extérieur.

Comme la combustion du gaz ne dégage pas non plus de suie ni de fumée, le vitrage des poêles et cheminées gaz reste propre.Contrairement aux appareils à bois qui réclament un nettoyage très fréquent si vous souhaitez conserver la vue sur les flammes, vous n’avez rien à faire, si ce n’est procéder à un nettoyage de la face extérieure du vitrage en cas d’éventuelles traces de doigts ou de poussière. Pour enlever ce genre de traces, il suffit d’utiliser un chiffon sec et de frotter délicatement la vitre. Si vous utilisez un détergent, assurez-vous qu’aucun résidu ne reste sur la vitre au moment du rallumage de l’appareil.

 

Ramonage du conduit de cheminée ou poêle gaz : une seule fois par an

Si les poêles à granulés et inserts à bois nécessitent deux ramonages par an, les appareils fonctionnant au gaz n’en demandent qu’un seul. C’est un autre avantage de leur combustion qui ne dégage ni suie ni fumée : le conduit reste plus propre et nécessite moins d’entretien.

Le ramonage aura normalement lieu en même temps que la visite d’entretien de l’appareil.

Comme sur les appareils à bois, si l’appareil a été installé avec une pose en ventouse (souvent le cas pour les poêles étanches), le ramonage du conduit d’évacuation des fumées (ou gaz) n’est pas nécessaire, sauf en Alsace-Moselle où le Règlement Sanitaire Départemental impose le ramonage de  tout conduit gaz.

 

Visite d’entretien de l’insert ou du poêle gaz

Un insert à gaz ou un poêle à gaz, tout comme n’importe quel appareil à combustion, nécessite un entretien annuel.

Lors de cet entretien, réalisé par un professionnel, les actions suivantes sont effectuées :

  • Ramonage du conduit de fumée et de raccordement
  • Nettoyage des éléments décoratifs après les avoir enlevés de la chambre de combustion
  • Contrôle visuel du (ou des) brûleur et du bloc veilleuse
  • Nettoyage du brûleur, bloc veilleuse et chambre de combustion
  • Contrôle du bon fonctionnement du bloc veilleuse (contrôle de l’allumage, positionnement du thermocouple)
  • Vérification de l’allumage du brûleur principal
  • Mesure de la pression d’alimentation ainsi que la pression du brûleur
  • Contrôle et nettoyage (éventuel) de l’amenée d’air comburant
  • Nettoyage du vitrage, avec applications de produits spécifiques, en fonction du type de verre (antireflet ou non)
  • Vérification du bon état des canalisations gaz (et réparations éventuelles)

 

Un entretien nécessaire même si vous utilisez peu votre cheminée ou poêle gaz

Lorsque vous utilisez peu votre appareil (par exemple lorsqu’il est utilisé comme chauffage d’appoint), l’éventualité d’avoir des poussières à l’intérieur de votre appareil est plus élevée.

Il peut en effet se former une légère humidité dans la chambre de combustion et une accumulation de poussières qui pourraient  empêcher le bon fonctionnement du foyer une fois l’automne arrivé.

Pour cette raison, il est conseillé de procéder à l’entretien du poêle ou de l’insert de manière annuelle, même s’ils sont peu utilisés.

 

 

Pas de changement de bougie comme sur un poêle à granulés

Les poêles à gaz ne sont pas équipés de bougie d’allumage, contrairement aux poêles à granulés. Ces derniers réclament un changement de la bougie :

  • tous les 5000 allumages pour une bougie en acier
  • tous les 10 000 pour une bougie en céramique, soit environ 2 à 3 ans.

Les processeurs de maisons récentes très bien isolées (RT 2012 et au-delà) équipées d’un poêle à granulés étanche vous le diront : le poêle tourne peu dans l’année car les apports solaires contribuent très fortement au chauffage du domicile.  De fait, lorsqu’ils disposent d’un poêle à granulés, un problème survient régulièrement : l’encrassement de la bougie d’allumage. Ils sont donc dans l’obligation de la remplacer plus fréquemment  (jusqu’à une fois par an). Ce coût s’ajoute donc aux frais annuels d’entretien.

Ce type de problème n’arrive pas sur un poêle gaz, à partir du moment où vous procédez à l’entretien annuel.

 

 

Faites réaliser l’entretien de votre poêle ou cheminée gaz par un professionnel

L’entretien annuel de votre insert ou poêle gaz doit bien sûr être effectué par un professionnel. C’est le meilleur moyen de vous assurer d’avoir un foyer à gaz sûr et qui sera en parfait état de fonctionnement au moment où vous en aurez besoin.

Prenez rendez-vous avec le revendeur de votre appareil pour planifier l’entretien annuel pendant la saison estivale.

Un conseil : planifiez à l’avance ! De nombreuses personnes pensent à le faire uniquement à l’arrivée des premiers jours de froid. A ce moment là, les plannings d’entretien des cheministes sont déjà très remplis !

Vous n’avez pas encore de poêle ou de cheminée à gaz et êtes séduit(e) par la facilité de nettoyage et d’entretien de ce type d’appareils ? Prenez rendez-vous avec un point de vente pour concevoir votre projet de cheminée ou de poêle gaz.

 

Etude personnalisée poêle ou insert gaz