Fill 1 Created with Sketch. Retour au blog
Votre installation | 06 novembre 2020

Comment fonctionne un poêle ?

Pour bien choisir son type de poêle, il est important de comprendre comment il fonctionne. Nous vous expliquons le fonctionnement d’un poêle à bois, poêle à granulés et poêle à gaz.

Fonctionnement d’un poêle

Qu’ils soient à pellets, à bois ou à gaz, les poêles ont des points communs dans leur fonctionnement. Détaillons ces similarités avant de regarder les différences.

 

Foyer fermé, conduit apparent

Tout d’abord, ce sont les foyers fermés, qui offrent un meilleur rendement énergétique qu’un foyer ouvert. Le conduit d’évacuation est apparent (à l’inverse des inserts, qui intègrent la cheminée et son conduit dans un coffrage).

 

Le principe de combustion

Le combustible (bûche, gaz ou pellet) est placé ou diffusé dans la chambre de combustion et enflammé. Le comburant, de l’air froid, arrive dans l’appareil pour l’apport en oxygène permettant la combustion. Les fumées sont évacuées par un conduit allant vers l’extérieur de la maison.

 

Chaleur : convection et rayonnement

La chaleur se dégage ensuite de deux manières principales qui se combinent :

  • Le rayonnement : il s’agit du rayonnement de la chaleur des flammes à travers le vitrage du poêle. A l’instar de la chaleur du soleil, ces rayons traversent la pièce jusqu’à ce qu’ils rencontrent une matière qui les absorbe (mur, mobilier, personnes). Ce type de chaleur est plus homogène que la convection et donne une sensation de confort.
  • La convection : elle est produite par le corps du poêle qui réchauffe l’air entourant le poêle. Cet air préchauffé se diffuse dans la pièce, de façon ascendante. La chaleur produite par convection monte rapidement en température et retombe plus vite.

Notez qu’il existe aussi des poêles de masse qui fonctionnent sur le principe d’accumulation de la chaleur avec des murs de rayonnement.

 

Poêles étanches : meilleur rendement et moins de problèmes de flux d’air

En fonction du type d’appareil, l’air entrant peut provenir de la pièce où est installé le poêle (poêle de type B pour les poêles gaz– on parle alors de système de combustion ouvert) ou de l’extérieur (poêle de type C – système de combustion fermé ou poêle étanche).
Les poêles de type B ont des contraintes d’installations. Ils ne peuvent pas être utilisés dans une maison équipée d’ne ventilation mécanique (VMC), que l’on retrouve dans de nombreuses maisons contemporaines. De même, si vous disposez d’une cuisine ouverte sur votre salon, vous devez vous assurer que vous utilisez uniquement une hotte avec un système de recyclage de l’air.

 

Comment fonctionne un poêle à bois ?

Le choix des bûches pour une bonne efficacité

Un poêle à bois fonctionne avec des bûches. Il faut proscrire l’utilisation de bois vert et de bois traité, car ils pourraient endommager votre appareil, offrir un rendement moins important et générer beaucoup d’émissions polluantes. Veillez aussi à utiliser du bois sec pour un meilleur rendement (il faut donc le stocker dans à l’abri des intempéries).

A noter : si votre poêle à bois est assez ancien, il est probable que son rendement soit faible (de l’ordre de 40 à 60%). Il pourrait être pertinent de le remplacer pour un modèle plus récent qui sera plus efficace et donc consommera moins. C’est aussi l’occasion d’étudier les autres types de poêles pour le confort qu’ils apportent.

 

Le tirage

C’est le débit de l’air entrant qui permet d’activer le feu, grâce à l’aspiration naturelle qui se produit par le conduit d’évacuation des fumées. Le tirage règle l’intensité et l’allure de la combustion, donc la chaleur. Ce réglage permet aussi de pallier aux différences de tirage liées à l’amplitude thermique entre le poêle et l’air extérieur.
Ce débit doit être bien réglé. Si le tirage est trop bas, le bois brûlera mal. S’il est trop haut,
la pollution augmentera.

 

Comment fonctionne un poêle à granulés ?

Le combustible : les granulés de bois

Les granulés (également appelés pellets) sont fabriqués à partir de sciure de bois. En brulant, ces pellets produisent de la chaleur. Leur taux d’humidité est faible, ce qui en font un bon combustible. Pour cette raison, il est important de les stocker dans lieu sec. Ils sont généralement conditionnés en sac de 15Kg.

 

Principe de fonctionnement du poêle à granulés

Le poêle à granulés fonctionne à l’aide d’un système de vis sans fin. Cette dernière permet
d’acheminer progressivement les granulés depuis le réservoir vers la chambre de combustion.

Le feu est allumé grâce une bougie d’allumage (résistance). Un ventilateur permet d’apporter l’oxygène nécessaire à la combustion. Un autre permet l’évacuation des fumées.
Enfin, sur la plupart des modèles récents, un système de ventilation permet d’accélérer et homogénéiser la diffusion de l’air chaud.

Si votre poêle est peu utilisé (maison récente type BBC), vous aurez peut-être des problèmes d’encrassement de la bougie, ce qui demandera son remplacement tous les ans ou tous les deux ans. Outre cette pièce, il faut aussi veiller à la carte-mère de l’appareil, certaines marques pouvant présenter des défaillances plus fréquentes que d’autres.

 

Comment fonctionne un poêle à gaz ?

Le combustible : le gaz naturel ou le propane

Un poêle gaz fonctionne avec différents types de gaz : soit avec du gaz naturel, lorsque le domicile est raccordé au réseau de distribution, ou au propane (bouteille ou cuve). Cette énergie ne dégage que de l’eau et du CO2 et pas de particule fine, contrairement au bois.

Le rendement d’un poêle à gaz est équivalent à celui des poêles à granulés, aux alentours de 85%.

Bien que le gaz naturel issu de l’extraction ne soit pas une énergie renouvelable, le développement du biométhane (produit à base de déchets alimentaires, agricoles ou des boues des stations d’épuration) se poursuit, avec des ambitions fortes de GRDF.

 

Principe de fonctionnement du poêle à gaz

Un poêle à gaz fonctionne avec un brûleur. Lorsque le gaz est libéré, il est mis en
combustion au niveau de ce brûleur et un système de sécurité permet d’éviter que la
flamme ne se propage à la source d’approvisionnement du gaz.

Quel type de poêle choisir ?

Chaque type de poêle possède des avantages et inconvénients. Si vous recherchez un poêle vous apportant un maximum de confort, le poêle gaz est la meilleure option :

  • Démarrage instantané, programmable, réglable au degré près par une télécommande ou un smartphone
  • De véritables flammes
  • Un fonctionnement silencieux
  • Pas de corvée de bois, pas de stockage de combustible
  • Aucune nécessité de surveiller l’appareil (pour rajouter des bûches ou des granulés)
  • Pas de nettoyage (ils ne produisent ni cendre, ni fumée, ni suie)
  • Un grand choix de designs
  • Un très grand pouvoir de chauffe avec un rendement élevé
  • Un seul ramonage par an, contre deux pour le bois.
  • La possibilité de l’installer même sans conduit vertical.

 

C’est donc une solution intéressante si vous recherchez à vous équiper pour la première fois, à installer un poêle dans votre cheminée, ou si vous considérez remplacer un poêle à bois par un poêle à granulés.

Découvrez nos articles qui vous aideront à faire votre choix :

  • Poêle gaz vs. poêle granules / pellets : quelle solution en fonction de vos besoins ?
  • Poêle Granules ou Gaz : quelle consommation ?
  • Pourquoi choisir un insert ou un poêle gaz ?
Etude personnalisée poêle ou insert gaz