Fill 1 Created with Sketch. Retour au blog
Choisir l'énergie adaptée à ses besoins | 08 January 2023

Idée reçue : le gaz c’est dangereux !

Flammes Gaz

Le gaz est une source de chauffage très prisée, notamment grâce à son confort et à son rendement élevé. Pourtant, de nombreuses personnes hésitent à l’utiliser en raison de l’idée reçue selon laquelle il serait dangereux. Si, comme pour tout combustible, il y a des précautions à respecter, le gaz est une énergie tout à fait sûre grâce à de nombreux dispositifs.

Dans cet article, nous allons démystifier l’idée selon laquelle le gaz est dangereux et vous montrer que vous pouvez utiliser ce mode de chauffage en toute sérénité en choisissant un insert gaz ou un poêle gaz. Nous vous présenterons les différents dispositifs de sécurité du gaz et les autres sources de danger dans une maison afin que vous puissiez mieux comprendre les enjeux de la sécurité dans le choix de votre système de chauffage.

 

Le gaz : une énergie très répandue avec peu d’accidents

Que ce soit pour la production d’eau chaude, la cuisson, ou encore le chauffage, ce sont 11 millions de foyers qui sont raccordés au gaz par GRDF en France à ce jour, soit 27,5 millions de personnes.

Grâce aux normes mises en œuvre, aux dispositifs de sécurité et à l’amélioration des performances des équipements, les accidents domestiques liés au gaz sont maintenant relativement rares.

Une étude de l’ARIA a recensé le nombre d’incidents relatifs à l’utilisation domestique du gaz entre 2010 et 2014*. Ce sont 344 événements liés à l’utilisation du gaz distribué par le réseau (donc hors bouteilles et cuve de propane ou butane) qui ont eu lieu, soit 86 par an. Bien que ce soit encore un chiffre trop élevé dans l’absolu, il ne représente qu’un taux de 0,0007% du total des foyers connectés ce qui est très faible.

Cette même étude montre que 51% des incidents ont lieu chez le particulier et que les principaux équipements mis en cause sont les gazinières (51 cas) et les chaudière (41 cas).

En outre, sur les accidents dont la cause a été identifiée, il s’agit à 61,7% de problèmes de malveillance ayant lieu à l’extérieur du domicile (feu de déchets ou de voiture au voisinage des coffrets de gaz, vol de composants de cuivre au niveau des coffrets).

*Est comptabilisé comme incident : une explosion, une fuite de gaz enflammée ; une interruption du réseau de distribution de gaz affectant au moins 500 abonnés ou à une évacuation de plus 300 personnes , des conséquences corporelles (morts ou blessés).

Les incendies domestiques : les installations électriques principalement en cause

Chaque année en France, plus de 300 000 cas d’incendies de maison sont détectés selon le ministère de l’Intérieur.

D’après l’ONSE (Observatoire national de la sécurité électrique), ce sont 25% des incendies domestiques qui sont provoqués par des dysfonctionnement électrique divers, soit 75 000 par an. Ce chiffre est à mettre en perspective avec les 86 incidents annuels liés à l’utilisation du gaz distribués par le réseau…

Des installations hors norme, vétustes ou défectueuses ou encore des pratiques à risque (trop d’objets branchés sur une même prise) sont généralement la source de ces incendies.

Parmi les autres sources d’incendies, la MATMUT nous explique que les sources de chaleur (radiateurs, lampes halogènes) lorsqu’elles sont placée à proximité d’objets inflammables sont une autre cause importante d’incendie.

Enfin, un incendie domestique sur 5 démarre dans la cuisine : plaque de cuisson mal éteintes, défectueuses, huile bouillante, torchon qui prend feu…. Les causes sont nombreuses, quelle que soit le type d’énergie utilisé.

 

Gaz domestique : de nombreux dispositifs de sécurité

Des dispositifs de sécurité ont été conçus pour protéger les personnes et les biens contre les risques liés à l’utilisation du gaz. Ils jouent un rôle essentiel dans la sécurité de votre maison et il est important de les entretenir régulièrement pour s’assurer de leur bon fonctionnement.

  • Les vannes de coupure : elles permettent de couper l’arrivée de gaz en cas de fuite ou de problème technique. Elles sont généralement installées à l’extérieur de la maison, près du compteur de gaz.
  • Les robinets d’arrêt : ils permettent de couper l’arrivée de gaz sur un appareil ou un équipement en particulier. Ils sont généralement situés près de la chaudière, de la cuisinière ou du foyer.
  • Les détecteurs : ils permettent de détecter les fuites de gaz et / ou le monoxyde de carbone grâce à un capteur qui réagit à la présence de gaz. Ils sont généralement installés à proximité du compteur de gaz ou de la chaudière, mais il est recommandé de les placer également dans les pièces où le gaz est utilisé (cuisine, salle de bain, etc.).

Il est important de vérifier régulièrement le bon fonctionnement de ces dispositifs et de les entretenir selon les recommandations du fabricant. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié pour les contrôler.

 

Des bonnes pratiques pour éviter les incidents 

En complément de tous ces dispositifs de sécurité, il est également recommandé de suivre quelques règles de sécurité simples lors de l’utilisation du gaz :

  • Ne pas fumer à proximité du gaz
  • Ne pas utiliser d’allumettes ou de flamme nue près du gaz
  • Aérer régulièrement les pièces où le gaz est utilisé
  • Ne pas obstruer les aérations de la chaudière ou de la cuisinière
  • Ne pas utiliser de produits inflammables près du gaz

En suivant ces règles et en entretenant régulièrement vos dispositifs de sécurité, vous pouvez utiliser le gaz en toute sécurité dans votre maison.

 

Choisir le gaz pour son insert ou son poêle

Comme vous pouvez le voir, le gaz est une énergie sûre qui peut être utilisée sans risque dans un domicile, à partir du moment où l’installation respecte les normes de sécurité et est régulièrement entretenue.

Les poêles et inserts gaz sont équipés d’un thermocouple, un dispositif de sécurité qui détecte l’absence de flamme et coupe instantanément l’arrivée de gaz.

Chaque année, votre appareil est nettoyé et contrôlé. A cette occasion, le technicien vérifie le positionnement du thermocouple, mesure la pression d’alimentation en gaz et vérifie le bon état des canalisations.

Vous pouvez donc utiliser votre insert ou poêle gaz en toute sérénité et bénéficier de tous ces atouts en termes de confort :

  • Chaleur équivalente à un poêle ou insert à bois ou granulés
  • De vraies flammes naturelles et un silence de fonctionnement
  • Pas de corvée de bois, pas de nettoyage des cendres ou de la suie sur le vitrage
  • Un démarrage instantané en un clic sur la télécommande ou votre smartphone
  • Un réglage au degré près grâce au thermostat et une possibilité de programmation pour maîtriser votre consommation.

Vous souhaitez voir cela par vous-même ? Rendez-vous dans un de nos points de vente pour une démonstration et une étude gratuite de votre projet