Fill 1 Created with Sketch. Retour au blog
Choisir l'énergie adaptée à ses besoins | 20 December 2022

Le gaz vert pour votre cheminée ou votre poêle : une solution d’avenir.

Centrale de méthanisation du gaz vert

Alors que les questions de dépendance énergétique et de baisse des émissions de CO2 sont plus que jamais d’actualité, le gaz vert s’inscrit comme une solution d’avenir… Découvrez pourquoi c’est une énergie pertinente pour votre chauffage « flamme ».

 

Qu’est-ce que le gaz vert et comment est-il produit ?

Un gaz 100% renouvelable issu de la méthanisation des déchets

Le biométhane est un gaz 100 % renouvelable produit localement à partir de résidus agricoles, d’effluents d’élevage et de déchets des territoires.

Le gaz vert est issu du processus de méthanisation. Les déchets sont collectés, triés et préparés avant d’être introduits dans un méthaniseur, où ils sont mélangés et chauffés. Il en résulte deux sous-produits : le biogaz et le digestat.

 

Le digestat, une source complémentaire d’engrais pour la filière agricole

Le digestat obtenu en complément du gaz peut être répandu sur les terres agricoles. Il constitue une alternative naturelle aux engrais chimiques qui connaissent en ce moment des soucis d’approvisionnement et d’inflation.

Le gaz vert a le même niveau de qualité que le gaz naturel

Le biogaz est ensuite épuré pour atteindre le même niveau de qualité que le gaz naturel. Il est alors appelé biométhane. Il est enfin odorisé avant d’être injecté dans les réseaux gaziers. Il permet donc de se chauffer dans un plus grand respect de l’environnement.

 

Un type de gaz qui permet de diviser les émissions de CO2 par 10 !

Le gaz naturel est déjà l’une des énergies fossiles les moins carbonées : ses émissions de CO2 sont inférieures de 10 à 30% à celle des principaux combustibles fossiles.

Le gaz vert c’est 10 fois moins de gaz à effet de serre que le gaz naturel (23 gCO2eq /kWh contre 243 g CO2eq /kWh).

A titre de comparaison, selon l’ADEME l’utilisation de bois en bûches entraîne l’émission de 40g de CO2 par kwh restitué..

Enfin, en matière de pollution, le gaz (et donc le gaz vert) a aussi l’avantage de ne pas émettre de particules fines dans l’atmosphère.
Ces particules fines, nocives pour les voies respiratoires sont émises par les appareils fonctionnant au bois, particulièrement lorsqu’ils ne sont pas bien réglés ou lorsque du bois humide est utilisé.

 

Une solution contre la dépendance au gaz d’origine étrangère

Une solution pour compenser le gaz russe à terme

La crise russo-ukrainienne a permis d’accélérer la prise de conscience sur le fait que les gaz renouvelables peuvent jouer un rôle prépondérant pour réduire la dépendance énergétique de la France.

Au moment où les livraisons de gaz en provenance de la Russie ont cessé, le gaz russe ne représentait plus que 9% du gaz consommé en France (contre 17% en février 2022).

La feuille de route en termes de production de gaz vert est fixée chez GRDF :

  • Couvrir 20% de notre consommation à partir de gaz verts à l’horizon 2030, et ainsi se passer totalement du gaz importé de Russie
  • Couvrir 100% de notre consommation à l’horizon 2050

 

Site de méthanisation - gaz vert

 

 

Vers le 100% gaz vert

Ce n’est pas une gageure : l’ADEME estime que 100% de gaz vert d’ici 2050 sont tout à fait atteignables dans une des ses études (Un mix de gaz 100% renouvelable en 2050 ?)

En 2050, la demande de gaz est estimée entre 300 et 350 TWh. En sachant qu’à cet horizon le potentiel réaliste de production de gaz renouvelables est de 420 TWh, on comprend que cette demande pourrait donc être satisfaite par 100 % de gaz verts (en incluant l’hydrogène).

En octobre 2022, près de 500 sites de production injectent du gaz vert dans les réseaux et plus de 1000 projets sont en cours. Ce sont ainsi, chaque semaine, 2 à 3 nouveaux sites qui sont raccordés aux réseaux gaziers.

Cela représente une production de 4 096 GWh/ an (Hypothèse : 8200 heures de fonctionnement/an.) , soit l’énergie pour chauffer plus de 680 000 foyers.

 

Une solution bonne pour le marché de l’emploi

La filière gaz vert crée en moyenne 3 à 4 emplois non-délocalisables par site de méthanisation. Avec 100 nouveaux sites par an, ce sont 300 emplois pérennes qui sont créés, en plus des 1 000 nécessaires à la construction des sites.

La filière biogaz employait déjà plus de 9000 personnes en 2021. D’ici 2030, cette filière pourrait créer jusqu’à 50 000 emplois.

De plus, la production de gaz vert constitue un complément de revenu pour la filière agricole. En complément de l’utilisation du digestat, elle favorise le développement d’une agriculture durable et pérenne économiquement.

 

Plein d’avantages certes, mais pour quels inconvénients ?

Odeur, bruit : attention aux idées reçues

La méthanisation du gaz vert a lieu dans une enceinte hermétique en l’absence d’oxygène : aucune odeur n’émane de ce processus.
Ce sont plutôt les activités liées au transport et au stockage de déchets organiques qui peuvent être sources d’odeurs. Cependant, dans la plus plupart des cas elle ne sont ni différentes ni plus importantes que les odeurs classiques d’une exploitation agricole.

Pour ce qui est du bruit, ce sont essentiellement les bruits liés au transport et parfois au fonctionnement de l’éventuel moteur de cogénération du site qui sont en jeu.
Il faut savoir que la réglementation impose des normes de limitation des nuisances sonores (étude acoustique, circulation des camions en journée, isolation renforcée des bâtiments, …) et que les sites de gaz vert sont situés à bonne distance des habitations.

 

Le prix : sensiblement similaire à celui du gaz naturel et compétitif par rapport au granulé

Le prix des offres de marché « vertes » est, en général, très proche du prix d’une offre de fourniture de gaz naturel, grâce notamment à une prise en charge de la différence de prix par l’État (système de compensation).

Si vous pensez que le bois est forcément moins cher que le gaz, étudiez les tarifs du moment ! En effet, les prix du pellet (granulé de bois) ont fortement augmenté récemment et ces derniers sont moins bon marché que le gaz (en date du 1er Décembre 2022).

Indice du prix des energies pro-pellets

Source propellet.fr

Certes, les bûches restent l’option la moins onéreuse, mais le prix du bois est lui aussi à la hausse.

Notez aussi que le chauffage au bois (granulés ou bûches) requiert deux opérations de ramonage par an, contre une seule visite de contrôle par an pour le gaz, ce qui réduit l’écart en matière de coût à l’usage.

Pour choisir la meilleure énergie, il faut regarder à la fois le prix du combustible, le coût à l’achat, mais aussi l’usage que vous faites de votre cheminée ou votre poêle et du niveau de confort que vous en attendez au quotidien.

Et bien entendu, le meilleur chauffage reste celui que l’on n’utilise pas : pensez à faire estimer vos travaux d’isolation pour faire des économies d’énergie.

 

Pourquoi choisir le gaz comme alternative au bois pour votre cheminée ou votre poêle ?

Flamme gaz

 

Bois, pellet, gaz vert… il n’y a pas de meilleur choix dans l’absolu : il faut avant tout choisir votre mode de chauffage en fonction de vos besoins !

Le choix d’une cheminée ou d’un poêle gaz se fera essentiellement sur des questions de confort et de facilité avec de nombreux avantages :

  • Une chaleur douce et diffuse, aussi efficace que le bois grâce un rendement de 85%
  • Pas de corvée de bois (achat, stockage…)
  • Un nettoyage très limité : pas de suie, pas de cendres, pas de salissure
  • Un allumage instantané, en un clic sur la télécommande ou votre smartphone
  • Un réglage au degrés prêt pour maîtriser sa consommation de combustible et obtenir une température confortable
  • De vraies flammes agréables à regarder et un fonctionnement silencieux

Alimentés au gaz vert, ils sont une alternative séduisante aux foyers fonctionnant au pellets, ou même au bois (bûches) pour le personnes qui ne souhaitent plus gérer le bois, l’allumage du feu et le nettoyage.

Vous êtes intéressé par un poêle ou un insert gaz et souhaitez en voir un en fonctionnement et obtenir un devis gratuit sur votre projet ? Demandez une étude personnalisée.

Découvrez le guide gratuit pour préparer votre projet de cheminée ou poêle
Téléchargez notre guide

Téléchargez le guide pour préparer votre projet de poêle ou de cheminée

CTA - GUIDE GENERIQUE


  • *Champs obligatoires.
    Vos données ne seront utilisées que par L’Émotion GAZ et GRDF. Elles ne seront pas transmises à des tiers à moins que vous ayez coché la case pour recevoir une étude gratuite de votre projet.