Vous êtes ici

Raccordement gaz et sécurité pour une installation optimale

Si la réalisation d'une installation de gaz desservant des inserts, foyers et poêles fait appel aux techniques traditionnelles d'alimentation des produits gaz, quelques règles sont à rappeler concernant le raccordement gaz et ses principes de sécurité.

 

Bien choisir sa tuyauterie gaz en intérieur

Facile à mettre en œuvre, le cuivre est le matériau le plus employé pour réaliser l'installation intérieure des appareils de type insert, foyer ou poêle alimentés au gaz naturel. L’acier et le PLT (tuyaux onduleux pliables en acier inoxydable peuvent être une alternative, s’ils respectent les exigences et normes en vigueur s’y rapportant.

Les tubes en polyéthylène sont, quant à eux, interdits à l’intérieur du logement (vide-sanitaire compris) et sont principalement utilisées pour la réalisation des parties de l'installation enterrée extérieure.

 

Qu’elles soient en élévation (apparentes ou non) ou incorporées, les tuyauteries n’en resteront pas moins discrètes. La réglementation autorise en effet de nombreuses possibilités de passage :

 

  • Tuyauteries apparentes en élévation fixées par colliers te long des parois ;
  • Tuyauteries en élévation placées derrière un habillage démontable (sous plinthes, moulures ou coffrage) dont le volume enfermé est en communication avec l’atmosphère du local. La présence de canalisation électrique est interdite dans ce volume. Cette solutionpermet de limiter l'impact visuel ;
  • Passage dans un vide-sanitaire accessible (trappe d'accès et hauteur libre > 60 cm), ventilé et sans dépôts de matières ni de matériels combustibles. La présence de racle parcours de la tuyauterie est interdite. Dans l'hypothèse où l’une des deux conditions énoncées ci-dessus (accessibilité et/ou ventilation) ne peut être respectée, le passage d'une tuyauterie demeure autorisé, à condition de placer la canalisation gaz sous fourreau continu et étanche (dont une des deux extrémités au moins débouche soit à l’extérieur et à l'air libre, soit à l'intérieur dans un espace ventilé. Toutefois, cette obligation ne s'impose pas pour les canalisations dont le linéaire présent dans le volume du vide sanitaire est inférieur à deux mètres ;
  • Passage dans un faux plafond : une canalisation gaz peut emprunter l’espace entre le plafond et le faux plafond, sous réserve que ce dernier possède une ventilation et demeure visitable. Il est également demandé de respecter les distances d'éloignement vis-à-vis d'autres canalisations. Dans le cas contraire, la canalisation doit être mise sous fourreau métallique continu étanche, dont une des extrémités débouche dans un espace aéré ou ventilé ;
  • Espacement vis-à-vis des câbles et autres tuyauteries : les tuyauteries ne doivent pas être au contact de toute autre canalisation ou câble électrique. La distance minimale est de 3 cm en parcours parallèle et de 1 cm en croisement.
  • Intégration d'un robinet : tout appareil desservi par une tuyauterie fixe doit être commandé par un robinet disposé dans le même local et à proximité immédiate de l'appareil. Pour des raisons d'esthétique, ce robinet de commande d'appareil peut être intégré à un meuble, un coffrage ou tout autre élément permettant de le masquer, sous réserve de maintenir sa maneuvrabilité et son accessibilité.

 

TÉLÉCHARGEZ VOTRE NOUVEAU GUIDE POÊLES ET CHEMINÉES GAZ

Vos données ne seront utilisées que par L’Emotion GAZ et non transmises à des tiers.

* Champs obligatoires

GEOLOCALISATION

Besoin d’un conseil ?

Trouvez un installateur / cheministe près de chez vous ?

carte_cheministes
Qui sommes-nous ?